Valse de guerre – La valse de Sébastopol

La valse de Sébastopol

Севастопольский вальс

­

1955


Paroles de Constantin Listov  - Musique de Géorgui Roubliov

Автор: Константин Листов - Композитор: Георгий Рублёв

Une valse d’opérette...

Тихо плещет волна,
Ярко светит луна;
Мы вдоль берега моря идём
И поём, и поём,
И шумит над головой
Сад осеннею листвой.

Припев:

Севастопольский вальс,
Золотые деньки;
Мне светили в пути не раз
Ваших глаз огоньки.
Севастопольский вальс
Помнят все моряки.
Разве можно забыть мне вас,
Золотые деньки!

На Малахов курган
Опустился туман.
В эту ночь вы на пристань пришли
Проводить корабли.
И с тех пор в краю любом
Вспоминал я милый дом.

Припев.

Мы вернулись домой
В Севастополь родной.
Вновь, как прежде, каштаны в цвету,
И опять я вас жду...
Вдоль бульваров мы идём
И, как в юности, поём.

Припев.

Une vague tranquillement vient lécher le rivage
Au clair de lune ;
Nous marchons le long du bord de mer
Et nous chantons, nous chantons,
Et аu-dessus de nos têtes bruisse
le feuillage au jardin d'automne.

Refrain :

La valse de Sébastopol,
Aux jours heureux ;
Vos yeux flamboyants, plus d’une fois
M’ont ébloui sur le chemin.
Valse de Sébastopol,
Celle dont tous les marins se souviennent.
Comment pourrais-je vous oublier,
O jours heureux !

Le brouillard a recouvert
Le tertre de Malakhov*
Cette nuit, sur la jetée,
Vous êtes passée saluer les bateaux en partance.
Et depuis lors tous les coins du monde
Me rappellent ma chère maison.

Refrain.

Nous sommes de retour à la maison
A Sébastopol, notre ville si chère.
A nouveau, comme avant, les châtaigniers sont en fleurs,
Et à nouveau je vous attends...
Le long des boulevards nous nous promenons
Et, comme au temps de notre jeunesse, nous chantons.

Refrain.

* Le ‘Tertre Malakoff’ (Малахов курган) est l’endroit le plus élevé de Sébastopol qui offre un point de vue sur l’ensemble de la baie. Cette hauteur fut, lors de la Guerre de Crimée (1854—1855), face aux troupes franco-anglaises et ottomanes, et durant la Seconde guerre mondiale face à l’agresseur nazi, une place stratégique de défense de la ville. C’est aujourd’hui à la fois un lieu de promenade et de mémoire. Lire en russe : Le Tertre Malakoff.

Quelques mots sur cette valse...

Bien que composée bien après les vieilles valses de la fin du XIX°- début du XX°, cette valse a quelque chose de suranné.

La Valse de Sébastopol fut écrite en 1955 par le compositeur Constantin Listov (Константин Листов) et le poète Auteur Géorgui Roubliov (Георгий Рублёв). Elle fut créée et chantée dans cette ville de Crimée, port de la Flotte soviétique/russe en mer Noire pour le 10e anniversaire du Jour de la Victoire de la Seconde guerre mondiale et le centenaire de la Première Défense de Sébastopol face aux armées coalisées franco-anglaises et ottomanes.

En 1961, Konstantin Listov créa l'opérette du même nom, dont le leitmotiv sera la mélodie de cette valse.

La chanson est devenue populaire et certains la célèbrent parfois comme l'hymne officieux de Crimée. En ces temps troublés dans cette partie de l’Europe, l’écho de cette valse d’opérette résonne-t-elle comme une valse d’après-guerre ? ou, comme une prémonition, d’avant-guerre ?

Laisser un commentaire/Оставить комментарий

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.