Valse de guerre – Dans la forêt près du front

Georges Vinogradov (Георгий Виноградов) - 1945

Dans la forêt près du front

В лесу прифронтовом

(La valse d’automne - Осенний вальс)


Paroles de Mikhaïl Issakovski (1942) - Musique de Matveï Blanter (1943)

Слова Михаила Исаковского (1942) - Музыка Матвея Блантера (1943)

Lors d’un moment de répit entre deux combats, les soldats se souviennent de leur vie d’autrefois, loin du front...

С берёз, неслышен, невесом,
Слетает жёлтый лист.
Старинный вальс «Осенний сон»
Играет гармонист.
Вздыхают, жалуясь, басы,
И, словно в забытьи,
Сидят и слушают бойцы -
Товарищи мои.

Под этот вальс весенним днём
Ходили мы на круг;
Под этот вальс в краю родном
Любили мы подруг;
Под этот вальс ловили мы
Очей любимых свет;
Под этот вальс грустили мы,
Когда подруги нет.

И вот он снова прозвучал
В лесу прифронтовом,
И каждый слушал и мечтал
О чём-то дорогом;
И каждый думал о своей,
Припомнив ту весну.
И каждый знал - дорога к ней
Ведёт через войну.

Пусть свет и радость прежних встреч
Нам светят в трудный час.
А коль придётся в землю лечь,
Так это ж только раз.
Но пусть и смерть в огне, в дыму
Бойца не устрашит,
И что положено кому -
Пусть каждый совершит.

Так что ж, друзья, коль наш черёд,
Да будет сталь крепка!
Пусть наше сердце не замрёт,
Не задрожит рука.
Настал черёд, пришла пора, -
Идём, друзья, идём.
За всё, чем жили мы вчера,
За всё, что завтра ждём.

Du bouleau, sans un bruit et légère
Une feuille jaunie se pose sur le sol.
L’accordéoniste joue une vieille valse :
«Rêve d’automne »¹.
Les basses soupirent et se plaignent,
Et, comme s’ils rêvaient,
Les soldats – mes camarades -
S’assoient et écoutent.

Par un jour de printemps, sur cette valse
Nous allions danser ;
Sur cette valse, dans notre terre natale
Nous chérissions nos amoureuses ;
Sur cette valse nous saisissions la lumière
Des yeux de nos aimées ;
Et en écoutant cette valse, sans elles,
Nous étions emplis de tristesse.

Et voilà qu’à nouveau elle retentit
Dans la forêt près du front,
Et chacun en l'entendant a rêvé
A ce qui lui était le plus cher ;
Et chacun pensait à l’aimée,
En se souvenant du printemps passé.
Et chacun savait que la route qui conduisait à elle
Passait par la guerre.

Puissent la lumière et la joie des rencontres d’autrefois
Nous éclairer dans ces heures difficiles.
Et si un jour nous devons reposer en terre,
Ce sera pour toujours.
Mais que la mort par le feu et dans la fumée
N’effraie pas le soldat,
Et que ce qui doit advenir à chacun
Puisse s’accomplir.

Et alors, mes amis, puisque c’est notre tour,
Il faut que l’acier soit solide !
Puisse notre cœur ne pas se glacer
Et nos mains ne pas trembler.
Notre tour est venu, il est temps,
En avant ! mes amis, en avant !
Pour tout ce que nous avons vécu hier,
Pour tout ce que nous espérons du lendemain !

1. C'est pour cela que cette chanson est aussi appelée ‘La valse d’automne’ (осенний вальс).

Quelques mots sur cette valse...

Voici ce que déclarait son compositeur : "...Je voulais donner au soldat l'occasion de "communiquer" avec ses proches, d'exprimer ses pensées les plus intimes, de leur parler de ce qu’il vivait.. (…) Sa mélodie sonne aussi comme un appel au combat, elle appelle à lutter contre un ennemi haï." M. Blanter.

Extrait du film ‘Officiers’ (Офицеры) - 1971

La valse est reprise dans le film ‘Officiers’ (Офицеры), réalisé en 1971 par Vladimir Rogovoïe (Владимир Роговой), montrant l'âpreté des combats et de la guerre - Voir sur Youtube le film ‘Officiers’ en version colorisée (2010) .

Serge Gainsbourg - Une vieille valse (Старинный вальс) - 1974

C’est à ma connaissance, la seule chanson en russe enregistrée par Serge Gainsbourg, lui-même fils d'immigrants russes juifs et rescapé de la Seconde guerre mondiale.

Petites nouvelles russes - Valse de guerre - Serge et Charlotte Gainsbourg

Sur cette mélodie, Serge Gainsbourg a écrit une chanson pour sa fille Charlotte : Ecoutez sur Youtube 'Zéro pointé vers l'infini' (1986).

'Dans la forêt près du front' ou 'Valse d'automne',
Les origines de cet air...

Parfois aussi appelée ‘La valse d’automne’ (осенний вальс), sa mélodie serait librement inspirée de deux autres valses écrites des années auparavant par le compositeur anglais Archibald Joyce :  ‘Remembrance’ (Souvenirs) – 1914 - Ecoutez sur Youtube, et Dream of Autumn’ (Rêve d’automne) – 1908 - Ecoutez sur Youtube, que jouaient, paraît-il, les musiciens à bord du Titanic lorsque  le navire sombra. .

Cette dernière valse était devenue populaire, avant la Seconde guerre mondiale, en URSS. De nombreux paroliers y rajoutèrent leur vers ; des vers profondément nostalgiques mais toujours plein d'espérance, correspondant, certains diront, à ‘l’âme russe’ (?).

Interprétée par Lidia Rouslanova (Лидия Русланова)

Musique d'Archibald Joyce (1908) - Paroles de Vasili Lebedev-Kumach (Василий Лебедев-Кумач)

Petites nouvelles russes - Valse de guerre - Осенний сон

Ветер осенний листья срывает,
Вся природа грусти полна.
Только надежда не умирает —
Сердце знает: придёт весна.
И печали, и ненастья —
Всё, как дождь осенний, пройдёт.
Будет радость, будет счастье,
И горячее солнце взойдёт!
Полно вам плакать, клёны, берёзы,
Старых листьев вам не собрать.
Полно ронять вам крупные слёзы,
День весенний придёт опять.
Скоро минует осень разлуки,
Лист зелёный вырастет вновь,
Вновь обоймут нас милые руки,
Будет радость, придёт любовь.

Le vent d'automne arrache les feuilles,
Toute la nature est pleine de tristesse.
Seul l'espoir ne meurt pas -
Le cœur sait bien : le printemps viendra.
Et la tristesse et le mauvais temps,
Tout comme la pluie d'automne, passeront.
Il y aura de la joie, il y aura du bonheur
Et un plein soleil se lèvera !
Cessez donc de pleurer, érables, bouleaux,
Vous ne pouvez conserver vos vieilles feuilles.
Cessez de verser de grosses larmes :
Les jours du printemps reviendront.
L'automne de la séparation bientôt s’enfuira,
Et les feuilles reverdiront.
De belles mains nous étreindront à nouveau,
Il y aura de la joie, l'amour reviendra.

Ecoutez sur Youtube une autre version de la valse 'Rêve d'automne'  tout aussi nostalgique interprétée par Lioudmila Zykina (Людмила Зыкина) – sur des paroles de Vadim Malkov (Вадим Малков)...

Source : Lire (en russe) 'Rêve d'automne', l'histoire d'une valse.

Laisser un commentaire/Оставить комментарий

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.