Les chansons de l’Atamancha et des brigands

La chanson de l’Atamancha, Пе́сня Атама́нши - 1969

La chanson de l’Atamancha

Пе́сня Атама́нши

(1969)

Auteur des paroles : Youri Entine - Автор слов: Юрий Энтин

Musique de Gennadi Gladkov - Музыка: Геннадий Гладков

­

Interprété par Oleg Anofriev et Anatoli Gorokhov
­
Исполнители : Олег Анофриев и Анатолий Горохов

Et maintenant, parlez, mes belles,
De l'avenir donnez-nous des nouvelles...
Carmen, Bizet (1875)

Говоря́т, мы бя́ки-бу́ки,
Как выно́сит нас земля́?
Да́йте что ли ка́рты в ру́ки
Погада́ть на короля́.

Ой-ля-ля, Ой-ля-ля,
Погада́ть на короля́,
Ой-ля-ля, Ой-ля-ля,
Ех-ха!

За́втра да́льняя доро́га
Выпада́ет королю́.
У него́ деньжо́нок мно́го,
А я дене́жки люблю́.

Ой-лю-лю, Ой-лю-лю,
А я дене́жки люблю́.
Ой-лю-лю, Ой-лю-лю,
Ех-ха!

Королёва ка́рта би́та
Бит и весь его́ отря́д.
Де́ло бу́дет ши́то-кры́то -
Ка́рты пра́вду говоря́т.

У-ва-ля, у-ва-ля,
За́втра гра́бим короля́!
У-ва-ля, у-ва-ля,
За́втра гра́бим короля́!
Ех-ха!

Petites-nouvelles-russes - Alice - Mante martienne - logo

Ils disent que nous sommes des brigands, des gredins,
Comment la terre nous supporte-t-elle ?
Donnez-moi des cartes
Pour dire la bonne aventure du roi.

Oh-la-la, oh-la-la,
Pour dire la bonne aventure du roi.
Oh-la-la, oh-la-la,
Hop-là !

Demain le chemin sera long,
Prédit la carte du roi.
Il a beaucoup de sous
Et moi, j’aime les sous-sous !

Aïe-aï-aï-aïe, Aïe-aï-aï-aïe,
Et moi j'aime les sous-sous.
Aïe-aï-aï-aïe, Aïe-aï-aï-aïe,
Hop-là !

La carte du roi est perdante
Battu le roi ainsi que toute sa suite.
Ni vu ni connu -
Car les cartes disent la vérité.

Et vois-là, et vois-là,
Demain on dépouillera le roi !
Et vois-là, et vois-là,
Demain on dépouillera le roi !
Hop-là !

Petites nouvelles russes - Carmen
Carmen

Le sort des cartes...

Le thème de cette chansonnette – celui des diseuses de bonne aventure - et ses accents tziganes rappelleront, de loin certes, aux amateurs de ‘grande musique’ le célèbre ‘air des cartes’ de l’opéra de Georges Bizet, Carmen (1875) – d’après la nouvelle de Prosper Mérimée, publiée en 1847…

La chanson de l’Atamancha’ (Песня Атама́нши) est extraite du dessin animé musical ‘Les musiciens de Brême’ (Бременские музыканты) – basé sur le conte éponyme des Frères Grimm (1819), réalisé en 1969 par Inessa Kovalevska (Инесса Алексеевна Ковалевская), aux airs - pour certains - très ‘rock-’n-roll’, peu courant à l’époque en Union soviétique. (Inessa Kovalevska fut même un temps accusée d’avoir été sous « l’influence pernicieuse de l'Occident »...)

Petites nouvelles russes - Бременские музыканты - Les musiciens de Brême
Les musiciens de Brême, 1969

Ce dessin animé connaîtra un tel succès qu’il sera suivi en 1973 de ‘Sur les traces des musiciens de Brême’ (По следам бременских музыкантов), toujours réalisé par Inessa Kovalevska – visionner sur Youtube les deux dessins animés -, et bien plus tard, en 2000, d’un film musical (avec de vrais acteurs) : Les musiciens de Brême & Co’ (Бременские музыканты & Co) – visionner sur Youtube  -, celui-ci réalisé par Alexandre Abdoulov (Александр Гавриилович Абдулов) (1953-2008).

***

La chansonnette des brigands, Песенка Разбойников - 1973

La chansonnette des brigands

Песенка Разбойников

(1973)

Auteur des paroles : Youri Entine - Автор слов: Юрий Энтин

Musique de Gennadi Gladkov - Музыка: Геннадий Гладков

­

Interprété par Mouslim Magomaev
­
Исполнитель : Муслим Магомаев

‘Les braves gens n'aiment pas que - L'on suive une autre route qu'eux…’
(Brassens, La mauvaise réputation, 1953)

Extrait du dessin animé : ‘Sur les traces des musiciens de Brême’ (По следам бременских музыкантов).

Пусть не́ту ни кола́ и ни двора́,
Зато́ не пла́тят королю́ нало́ги
Рабо́тники ножа́ и топора́,
Рома́нтики с большо́й доро́ги!

Припе́в:

Не жела́ем жить - эх! - по-друго́му,
Не жела́ем жить - эх! - по-друго́му,
Хо́дим мы по кра́ю,
Хо́дим мы по кра́ю,
Хо́дим мы по кра́ю
Родно́му!

Прохо́жих ище́м с но́чи до утра́.
Чужи́е сапоги́ натёрли но́ги
Рабо́тникам ножа́ и топора́,
Рома́нтикам с большо́й доро́ги…

(Припе́в)

Нам лижу́т пя́тки языки́ костра́…
За что же так не лю́бят недотро́ги
Рабо́тников ножа́ и топора́,
Рома́нтиков с большо́й доро́ги?!

(Припе́в)

Petites-nouvelles-russes - Alice - Mante martienne - logo

Vivant sans foi ni loi,
Et ne payant pas l'impôt au roi,
Voilà les travailleurs du couteau et de la hache,
Les bandits romantiques de grand chemin !

Refrain :

Nous ne voulons vivre… autrement,
Nous ne voulons vivre… autrement !
Nous courons la contrée
Nous courons la contrée
Nous marchons à la marge
De notre terre natale* !

A l’affût des passants du soir au matin.
Les bottes volées à autrui écorchent les pieds
Des travailleurs du couteau et de la hache,
Des bandits romantiques de grand chemin...

(Refrain)

Des langues de feu nous lèchent les talons...
Pourquoi les saintes nitouches n’aiment donc pas
Les travailleurs du couteau et de la hache,
Les bandits romantiques de grand chemin ?!

(Refrain)

* En russe, le terme ‘kraï’ (край) signifie à la fois le ‘bord’ (bordure, marge, limite) mais aussi la ‘contrée’ (le pays). Dans la chanson, c’est en même temps ces deux sens qui s’entremêlent : ‘Nous courons la contrée, nous risquant sur le bord’ (de tomber dans le précipice…).

Atamancha’ – féminin singulier d’‘Ataman’ :

Voici, en résumé, la définition qu’en donne le dictionnaire en ligne Gramota.ru :

ATAMÁN (АТАМА́Н) ; nom masculin (féminin : Атама́нша) – 1. Chez les Cosaques : chef d’une unité administrative / territoriale (village, ferme, etc.) ou au sein de l’armée cosaque. 2. Meneur, chef de gang, leader d’une bande de brigands. cf. la chanson : ‘Les douze brigands’ Nekrasov : ‘Il y avait douze brigands/ Et, à leur tête, l’ataman Koudeyar...’(Было двенадцать разбойников, / Был Кудеяр атаман...) (Lire et écouter).

Dans notre ‘épopée’, ici, c’est par la seconde acception du terme qu’il faut comprendre ‘Atamancha’, que l’on pourrait peut-être alors traduire en français par ‘Aventurière’...

L’Atamancha, une ‘aventurière’ tsigane...

Les auteurs du scénario ‘Des musiciens de Brême’ (Vassili Libanov (Василий Борисович Ливанов) et Youri Entine (Юрий Сергеевич Энтин)) connaissaient-ils le film La Reine des neiges’ (Снежная королева) – visionner sur Youtube -, réalisé en 1966 par Guennadi Kazansky (Геннадий Сергеевич Казанский) (1910-1983) d’après le conte de Hans Christian Andersen, où à la 46’minutes apparaît une ‘atamancha’, une vieille tzigane armée d’un terrible pistolet, et s'en seraient-ils inspirés ? Cela n’est pas du tout certain.

Par contre, dans les deux dessins animés, les personnages des trois brigands – compagnons de l’Atamancha – sont directement inspirés de figures connues du cinéma soviétique de l’époque (Lire en russe).

Maroussia Nikiforova, l’atamancha "téméraire"...

Petites nouvelles russes - Maroussia Nikiforova
Maroussia Nikiforova (en haut à droite)

En bonus, nous vous présentons une autre ‘atamancha’ : Maroussia (Maria) Nikiforova (Маруся (Мария) Григорьевна Никифорова) (1885-1919). Il s’agit là d’un personnage historique bien réel. Une femme qui prit le commandement des anarchistes du sud de la Russie durant la période de la Guerre civile (fin 1917-1921). Autoritaire et engagée, elle impressionnait par sa détermination. D’abord aux côtés des Bolcheviks contre les armées Blanches, elle fut ensuite mise hors la loi et condamnée par le nouveau pouvoir soviétique. Elle fut exécutée le 19 septembre 1921 à Sébastopol, ainsi que son mari.

Son allure ‘garçonne’, ses cheveux coupés courts – elle fut même qualifiée ‘d’hermaphrodite’ – auraient, qui sait ? inspiré les scénaristes des deux dessins animés en les incitant à confier la voix de l’Atamancha à des hommes (Oleg Anofriev (Олег Анофриев) dans le premier et Mouslim Magomaev (Муслим Магомаев) pour le second). Mais cela encore est hautement improbable puisque nulle part il n’est fait mention d’une quelconque relation entre cette pasionaria révolutionnaire et le personnage du dessin animé.

Petites nouvelles russes - Бременские музыканты & Co
Les musiciens de Brême & Co., 2000

Voici pour terminer une version plus moderne de la ‘Chansonnette des brigands’, celle-là interprétée par une femme : Nadiejda Babkina (Надежда Бабкина), extrait de la comédie musicale Les musiciens de Brême & Co.’ (Бременские музыканты & Co) – visionner le fim sur Youtube .

Réalisé en 2000 par Alexandre Abdoulov (Александр Гавриилович Абдулов) (1953-2008), ce film se révéla être, de l’aveu-même de son réalisateur, un échec.

Pour en savoir plus, lire en russe : L’Atamancha.

La chansonnette des brigands, interprétée par Nadiejda Babkina, 2000

Petites nouvelles russes - Кhабаrовск- l’atamancha et les trois brigands

Ville de Кhабаrовск : statues de l’Atamancha et les trois brigands, 2009

Aujourd’hui, dans la ville de Кhаbarovsk (Хабаровск) comme dans d’autres bourgades de Russie on peut admirer d’amusantes statues figurant les personnages des dessins animés ‘Des musiciens de Brême’…

Laisser un commentaire/Оставить комментарий

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *