Valse de guerre – La valse de la séparation

Interprétée par Raïssa Néménova (Раиса Неменова)

La valse de la séparation

Вальс расставания

­
(Vieille petite valse - Старый вальсок)

­
1965


Auteur : Constantin Vanchenki (Константин Ваншенки)

Compositeur : Yann Frenkel (Ян Френкель)

Comme un air de ‘vieille’ valse...

Слышишь, тревожные дуют ветра?
Нам расставаться настала пора.
Кружится, кружится пёстрый лесок,
Кружится, кружится старый вальсок,
Старый, забытый,
Старый, забытый вальсок.

Ты, совершая положенный путь,
В дальнем краю это всё не забудь —
Эту реку и прибрежный песок,
Этот негромко звучащий вальсок,
Этот негромкий,
Этот негромкий вальсок.

Мы расстаёмся, чтоб встретиться вновь,
Ведь остаётся навеки любовь.
Кружится первый осенний листок,
Кружится в памяти старый вальсок,
Юности нашей,
Юности нашей вальсок.

Волосы ветром сдувает со лба.
Музыка эта - как наша судьба.
Снегом слегка обжигает висок,
Кружится в сердце тот старый вальсок,
В сердце тот старый,
В сердце тот старый вальсок.

Слышишь, тревожные дуют ветра?
Нам расставаться настала пора.
Кружится, кружится пёстрый лесок,
Кружится, кружится старый вальсок,
Старый, забытый,
Старый, забытый вальсок.

Entendez-vous le souffle inquiétant du vent ?
Le moment est venu de nous séparer.
La forêt danse et valse.
La vieille valse tourne, tourne
Ancienne, comme oubliée,
Une vieille petite valse oubliée.

Toi, sur la route déjà tracée,
Vers quelque pays lointain, n'oublie pas tout cela :
Cette rivière, le sable du rivage,
Еt cette valse à la sonorité si douce,
Cette douce,
Cette douce petite valse.

Nous nous séparons mais nous nous reverrons à nouveau,
Puisque l'amour dure toujours.
La première feuille d'automne tourbillonne,
Et dans ma mémoire danse et tourne la vieille valse,
La valse de notre jeunesse,

­
Le vent soulève les cheveux.
Cette musique est comme notre destin.
Nos cheveux, comme la neige, blanchissent nos tempes.
Cette vieille valse tourne dans mon cœur.
Dans mon cœur, il y a cette ancienne,
Cette vieille petite valse.

Entendez-vous le souffle inquiétant du vent ?
Le moment est venu de nous séparer.
La forêt danse et valse.
La vieille valse tourne, tourne
Ancienne, comme oubliée,
Une vieille petite valse oubliée.

Par son apparente simplicité, cette ritournelle, qui sonne comme une valse ancienne, évoque les prochaines ruptures : celles d'un temps qui s’achève, quand bientôt les amoureux se sépareront...

Cette valse n’est pas une ‘valse de guerre’ mais...

Je me suis autorisé à l’intégrer ici, parmi de ‘véritables’ romances de guerre, car elle me semble parfaitement refléter, par sa musique et ses paroles, les sentiments que devaient ressentir les Russes/Soviétiques à la veille de la Grande guerre patriotique (1941-1945).

Elle a été créée en 1965 pour le film ‘Femmes’ (Женщины) réalisé en 1966 par Pavel Lioubimov (Павел Любимов) qui raconte trois générations de femmes - ouvrières d'une usine de meubles -, leur amour, leurs joies, leurs peines. (Visionner).

Voici l’extrait du film où la valse est originellement interprétée par Nina Sazonova (Нина Сазонова) et Piotr Lioubechkine (Пётр Любешкин)...

Nina Sazonova (Нина Сазонова) et Piotr Lioubechkine (Пётр Любешкин) - 1966

Laisser un commentaire/Оставить комментарий

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.