Introduction – En mauvaise compagnie

Petites nouvelles russes - En mauvaise compagnie - Couverture

 En mauvaise compagnie

Souvenirs d’un ami d’enfance

­

В дурном обществе (Дети подземелья)

Из детских воспоминаний моего приятеля

Vladimir Korolenko

Владимир Короленко (1885)

­

traduit par

Georges Fernandez (2022)

Introduction

‘En mauvaise compagnie’ (В дурном обществе) ou ‘Les enfants du souterrain’ (Дети подземелья) ?

C’est souvent sous ce second titre (parfois traduit faussement depuis l’anglais par ‘Les enfants du cachot’) que les russophones connaissent ce texte. En effet, c’est sous ce nom qu’une version abrégée fut publiée et largement diffusée en Russie dès 1886. C’est cette version que la plupart des enfants russophones ont lue et dont, adultes, ils se souviennent. Une traduction française, anonyme, de bonne facture, en fut faite dès 1887. Lire.

L’auteur lui-même était très critique quant à cette version raccourcie : ‘[L’ouvrage]… se vend ainsi à des dizaines de milliers d'exemplaires d'éditions bon marché sous une forme abrégée et morcelée. Et je ne comprends absolument pas pourquoi les jeunes devraient d'abord se familiariser avec un écrivain sous cette forme tronquée, et seulement ensuite le lire dans son intégralité…’ (‘«В дурном обществе», например, так и идёт в десятках тысяч экземпляров дешёвых изданий в сокращенном и обкромсанном виде. А я совершенно не понимаю, почему юношество должно сначала знакомиться с писателем в этом обкромсанном виде, а уже потом получать его в полном.' — Письмо С. Я. Елпатьевскому от 12 мая 1916 года.)

C’est donc ici la version originale, intégrale, que nous vos proposons ainsi que sa traduction/adaptation en français. Lire en ligne la version russe.

Les notes […] dans la version russe sont de l’auteur. Les notes de bas de page sont destinées à éclairer le lecteur francophone et sont du traducteur.

Pour en rendre la lecture plus facile sur Internet, j’ai découpé les chapitres en petits épisodes.

La version abrégée ayant été à de multiples reprises rééditée, je n’ai eu aucun mal à trouver des illustrations. La plupart ont donc été directement inspirées par le récit, d’autres ont été glanées sur le Net. Quelques unes d’entre elles sont issues du film ‘Parmi les pierres grises’ (Среди серых камней), sorti en 1983, réalisé par Kira Mouratova (Кира Муратова). Voir le film sur Youtube.

­

Petites nouvelles russes - En mauvaise compagnie - Vladimir Korolenko
Vladimir Korolenko par Ilya Ripin (1912)

Quelques mots sur l’auteur...

Vladimir Korolenko - Владимир Галактионович Короленко - (1853 – 1921) est né et a grandi en Ukraine, qui faisait alors partie de l’Empire Russe. Puis il rejoignit Saint-Pétersbourg et, en 1873, Moscou.

Comme nombre d’écrivains originaires de ce qu’on appelait en ce temps la ‘Petite Russie’ - tel Nicolas Gogol (Николай Гоголь) par exemple -, il écrivit l’intégralité de son œuvre en russe. Durant son existence, il contribua à renforcer les liens culturels entre Russes et Ukrainiens. Cet héritage s’est poursuivit jusqu’à nos jours. Ainsi, en 1990 fut créé le prix littéraire ‘Korolenko’ décerné par l'Union nationale des écrivains d'Ukraine pour honorer les écrivains ukrainiens qui écrivent en russe.

Ses récits témoignent d’un grand humanisme et décrivent souvent des gens simples, de condition modeste. Il connut, à l’époque tsariste, l’exil et la prison pour ses sympathies révolutionnaires.

En mauvaise compagnie’ fut presque entièrement écrit pendant les années d'exil de l’auteur à Iakoutsk (Якутск), en Sibérie, entre 1881 et 1884. C’est l’année suivante, en 1885, alors qu’il se trouvait en détention provisoire à Saint-Pétersbourg, qu’il en acheva la rédaction.

Malgré ces déboires, Vladimir Korolenko devint un écrivain reconnu par un large public et respecté par ses pairs.

Lorsque s’instaure le régime bolchevique, il regagne l’Ukraine et, même s’il ne s’oppose pas directement au nouveau pouvoir, déplore la dureté des répressions des nouveaux maîtres de la Russie qui deviendra l’URSS.

Il décède en 1921. Sa sépulture se trouve à Poltava (Полтава), ville située à l’est de l’actuelle Ukraine.

­

Pour en savoir plus :

- Lire en russe  : ‘Короленко честнейший русский писатель’ ;
- Lire : Volodymyr Korolenko, un humaniste ukrainien.

­

Remerciements :

- Svetlana Weiss qui m’a accompagné tout au long de la traduction ;
- Olga Moutouh pour sa relecture, ses remarques et ses corrections ‘côté russe’ ;
- Bernard Pollet et Michel Bricard pour leur relecture ‘côté français’.

Conception Web : Eléna Ogievetsky – EK-PRINT-WEBDESIGN, que je remercie chaleureusement.

Bonne lecture à vous !

G.F. LogoGeorges Fernandez, Juillet 2022 ©

Laisser un commentaire/Оставить комментарий

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.