Le chant des Partisans

Anna Marly chante la Marche des Partisans en russe

"Elle fit de son talent une arme pour la France"
Charles de Gaulle

"Свой талант Вы превратили в оружие для Франции"
Генерал Шарль де Голль

Petite histoire d’une chanson :

 

Le chant des Partisans

Марш Партизан

Voici l’histoire d’une autre chanson, une petite histoire qui résonne au cœur de la grande Histoire. Son titre est presque identique à celui de l’Hymne des Partisans (soviétiques). Une proximité de nom – et de destinée – peut-être pas si fortuite…

Directement inspirée, à son auteure-compositrice, Anna Marly, par la résistance des soldats russes de Smolensk durant la Seconde guerre mondiale, ses paroles furent écrites, à l’origine, en russe, avant de devenir le chant de ralliement de la Résistance française qui luttait alors contre l’occupant nazi.

Марш Партизан

От леса до леса
Дорога идёт
Вдоль обрыва,А там высоко
Где-то месяц плывёт
ТоропливоПойдём мы туда,
Куда ворон не влетит,
Зверь не входит

Никто, никакая сила
Нас не покорит,
Не отгонит

Народные мстители,
Мы отобьём
Злую силу

Пусть ветер свободы
Засыплет
И нашу могилу…

Пойдём мы туда
И разрушим до конца
Вражьи сети

Пусть знают, как много
За правду нас легло,
Наши дети!...

La marche des Partisans

De forêt en forêt
La route longe
Le bord du précipice.

Et loin, tout en haut,
Là où vogue
Hâtivement, un croissant de lune

Nous irons.
Là où le corbeau ne volera pas,
Là où la bête n’entrera pas

Personne, aucune force,
Ne nous soumettra,
Ne nous chassera.

Nous, les vengeurs du peuple,
Nous feront reculer
La force maléfique.

Dût-ce le vent
De la liberté recouvrir
Aussi nos tombes,

Là-bas nous irons
Et nous détruirons
Les pièges et les rets de l'ennemi.

Et que nos enfants sachent
Combien d’entre nous
Sont tombés pour la Vérité

Petites nouvelles russes - Portrait d'Anna Marly
Tableau d'Anna Marly par Xenia

Anna Marly (de son nom complet Anna Iourievna Smirnova-Marly - en russe : Анна Юрьевна Смирнова-Марли) s’appelait à l’origine Anna Betoulinskaïa (Анна Юрьевна Бетулинская). Elle naquit en 1915 à Pétrograd. En 1918, pendant la Révolution russe son père sera fusillé. Elle quittera sa terre natale pour rejoindre la France au début des années 1920 avec sa mère, sa sœur et sa gouvernante.

Quelques années plus tard, elle prend le nom d'Anna Marly (patronyme qu'elle trouve dans l'annuaire) pour danser dans les Ballets russes. Ensuite elle entame une carrière de chanteuse dans les grands cabarets parisiens.

En mai 1940, elle connaît un nouvel exode qui la mène, via l'Espagne et le Portugal, à Londres. En 1941, elle s'engage comme cantinière au quartier général des Forces françaises libres.

En même temps, elle continue, à Londres, à chanter et se produire sur scène. Cette année-là, elle compose la musique de La marche des Partisans (Марш Партизан), ou ‘Guerilla’s Song’ sur laquelle elle rajoute ses propres paroles, dans sa langue maternelle.

Dire qu’Anna Marly connaissait l’Hymne des Partisans soviétiques (Гимн Партизан), cela paraît probable. S’en est-elle inspirée ? Peut-être...

Anna Marly raconte (en français) la création
du " Chant des Partisans " 

Parfaitement bilingue, voici comment elle présente les circonstances de cette création  dans sa langue maternelle :

Faite Chevalier de l'ordre national du Mérite et Chevalier de la Légion d'honneur, Anna Marly décèdera en 2006 en Alaska… peut-être pour reposer plus près de sa Russie natale !

***

Le Chant des Partisans

Petites nouvelles russes - Joseph Kessel
Joseph Kessel

En 1943, la mélodie du Chant des Partisans (ou Chant de la Libération) est choisie comme indicatif musical d’une émission de la France libre diffusée par la BBC destinée aux Français de l’intérieur. Sifflé pour échapper au brouillage de l’ennemi, cet air deviendra, avec des paroles françaises écrites par Joseph Kessel - également d’origine russe* - et Maurice Druon, l’hymne de la Résistance française et le signe de reconnaissance dans les maquis.

* Joseph Kessel - en russe : Жозеф (Иосиф) Кессель - (1898 – 1979) était fils d’une famille juive de Lituanie – à l’époque, partie intégrante de la Russie impériale. Il vécu quelques années de son enfance à Orenbourg (en russe : Оренбург), ville située sur le fleuve Oural, avant que sa famille ne vienne s’installer en France.

Yves Montant : Le Chant des Partisans

Le Chant des Partisans

Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?
Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne ?
Ohé partisans, ouvriers et paysans, c’est l’alarme !
Ce soir l’ennemi connaîtra le prix du sang et des larmes.

Montez de la mine, descendez des collines, camarades,
Sortez de la paille les fusils, la mitraille, les grenades;
Ohé les tueurs, à la balle et au couteau tuez vite !
Ohé saboteur, attention à ton fardeau, dynamite !

C’est nous qui brisons les barreaux des prisons, pour nos frères,
La haine à nos trousses, et la faim qui nous pousse, la misère.
Il est des pays où les gens aux creux des lits font des rêves
Ici, nous, vois-tu, nous on marche et nous on tue nous on crève

Ici chacun sait ce qu’il veut, ce qu’il fait quand il passe ;
Ami, si tu tombes, un ami sort de l’ombre à ta place.
Demain du sang noir séchera au grand soleil sur les routes
Chantez, compagnons, dans la nuit la liberté nous écoute.

Песнь Партизан

Мой Друг, слышишь ты как летят чёрныe стаи над нами?
Мой Друг, слышишь ты стоны нашей страны что страдает?
Тревога! Вставай партизан, крестьянин и рабочий,
И крови, и слёз мы врагу уж сегодня пророчим,

Из шахты шахтёр и с полей крестьянин уже с нами,
Из укрытий возьмём ружья мы для борьбы со врагами,
Боец, убивай же врага как ножом, так и пулей,
Вложи динамит под проклятый осиный их улей,

Сорвём мы решётки с темниц, где заточены братья,
Пройдём сквозь пургу, сквозь туман, сквозь ненастья,
Есть страны, где люди в постелях спокойно мечтают,
У нас, кто в бою, кто на марше в крови умирает,

Но каждый из нас твёрдо знает, зачем он встал с нами,
Друг, знай коль падёшь, мы продолжим борьбу со врагами,
Вот сушиться чёрная кровь, а наш враг уж не дышит,
Споём же, друзья, этой ночью свобода нас слышит!

Le chant des partisans a été enregistré par les plus grandes vedettes françaises, d’Yves Montant à Mireille Mathieu, de Léo Ferré à Johnny Hallyday… Et aussi par les Chœurs de l'Armée rouge !

Petites nouvelles russes - Les Chœurs de l'Armée rouge - Le Chant des Partisans

Voici, enfin, une version plus récente dû au groupe Zebda ! (Chacun appréciera…)

Zebda - Les Motivés - Le chant des Partisans

Laisser un commentaire/Оставить комментарий

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *